Thaïlande : les manifestations traduisent la montée du mécontentement à l'égard de la monarchie

L'image est composée de deux parties. Sur la partie gauche, il y a la photo du roi, en costume militaire, assis sur un trône couleur or. Il porte le regard sur le côté, son visage est fermé. Sur la partie droite, un texte est écrit en thaï et en anglais, precede d'un signe " Attention ". Une affichette couvre l'image avec un texte écrit en thaï et en anglais. On comprend que c'est une pétition car on lit que près de 145,396 personnes ont signé.

Une pétition, appelant l'Allemagne à reconnaître le roi thaïlandais, Maha Vajiralongkorn, comme persona non grata, a été bloquée en Thaïlande. Image extraite du site d'actualités Stand News.

[Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en anglais, ndlt]

En dépit de l'annonce d'un décret d'urgence, en date du 15 octobre, et de la répression policière intervenue le 16 octobre, des dizaines de milliers de manifestants thaïlandais ont poursuivi leurs manifestations dans les rues, pendant le week-end, pour exiger des réformes démocratiques.

Aujourd'hui, ils défient une nouvelle fois le gouvernement thaïlandais lors d'une manifestation pacifique.

[description image]
L'image montre un plan large d'une manifestation, en plein jour. Une foule compacte est visible et on distingue des immeubles sur les côtés. Des lampadaires sont allumés. La photo est prise à la tombée de la nuit.

Une doléance de taille a été lancée contre la monarchie, comme en témoigne une pétition internationale sur Change.org [th], demandant au roi thaïlandais, Maha Vajiralongkorn [fr], de “revenir définitivement en Thaïlande” et de “s'acquitter de ses devoirs royaux en tant que monarque en titre dans son pays”.

La pétition s'adressait spécifiquement aux autorités allemandes :

We request that The Federal Republic of Germany, pursuant to the first paragraph of Article 9 of the Vienna Convention on Diplomatic Relations, declare Vajiralongkorn a persona non grata within the territories of The Federal Republic of Germany. Thus, disallowing the King to continue any further residence in Germany.

Conformément au premier paragraphe de l'article 9 de la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques, nous demandons à la République fédérale d'Allemagne de considérer Maha Vajiralongkorn comme persona non grata sur son territoire. En conséquence, le Roi ne pourra plus continuer à résider en Allemagne.

Figure controversée, le roi Maha Vajiralongkorn, porté sur le trône en 2016, dispose d'un contrôle direct sur deux unités de l'armée et des portefeuilles de plusieurs milliards de dollars, et il passe la majeure partie de son temps en Allemagne.

Junya Yimprasert, une militante thaïlandaise qui vit actuellement en Europe, a déclaré à DW News :

The Thai people are getting angrier because he is not in Germany just as a tourist and hasn't stopped intervening in Thai politics…He is here in Germany and continues to have influence.

Le peuple thaïlandais manifeste de plus en plus de colère dans la mesure où il ne se trouve pas en Allemagne comme simple touriste, et n'a pas pour autant cessé d'intervenir dans la vie politique thaïlandaise… Il réside ici, en Allemagne, et continue de faire valoir son influence en Thailande.

La pétition a été bloquée en Thaïlande par trois grands fournisseurs d'accès à internet depuis le 15 octobre, selon un rapport du Thai Netizen Network, publié sur Facebook. En Thaïlande, toute critique à l'égard du roi et de la famille royale pourrait être sanctionnée en vertu de l’article 112 du code pénal [fr], et entraîner une peine de 3 à 15 ans de prison.

L'État thaïlandais a bloqué l'adresse du site https://t.co/XskfBKQKL9 sur son territoire, suite à la pétition réclamant, auprès du gouvernement allemand, la reconnaissance du roi Maha Vajiralongkorn comme persona-non-grata en Allemagne.

Récemment, le roi est sorti d'Allemagne pour assister, en Thaïlande, à la journée commémorative du défunt roi Bhumibol Adulyadej, le 13 octobre. La déclaration de l'état d'urgence a été annoncée deux jours plus tard, le 15 octobre, après un affrontement pacifique entre les manifestants pro-démocratie et les partisans de la famille royale près du Grand Palais, le 14 octobre.

Sur les lieux de la confrontation, des manifestants pacifiques pro-démocratie ont scandé des slogans en arborant le salut à trois doigts, lors du passage du véhicule de la reine Suthida. Deux militants au moins ont été appréhendés au motif de prétendues tentatives de violence contre la reine, accusation qui pourrait conduire à la prison à vie en cas de condamnation.

Le salut à trois doigts symbolise aussi trois revendications clés de la protestation : la dissolution du parlement, la fin de l'intimidation du peuple, y compris l'abolition de la loi sur la lèse-majesté, et la rédaction d'une nouvelle constitution qui mènerait à la réforme de la monarchie.

Ces exigences se retrouvent dans la parodie suivante :

Si vous vous demandez pourquoi nous avons désespérément besoin de réformer la monarchie, je vous donnerai volontiers la transcription de cette parodie de l'hymne national thaïlandais, illustrant la véritable nature du roi Maha Vajiralongkorn #whatshappeninginthailand#ม็อบ14ตุลา

[description video]
La vidéo dure 43 secondes. On y voit une parodie sur le quotidien du roi. Des femmes, en maillot de bain, dansent à côté de lui. Un avion, dans les airs, est visible derrière lui. Le roi est assis sur son trône. Ensuite, des personnes sont agenouillées au pied du roi et de sa femme. Le roi porte un accoutrement inhabituel : un top dénudant son ventre. Des paquets et liasses d'argent tombent du ciel, des chars défilent… et des personnes manifestent puis sont jetées en prison, elles portent des pancartes avec des revendications. Les images sont accompagnées par une musique et un chant en langue thaïe. Des sous-titres en thaï sont aussi presents.

@minimonilogist a traduit les paroles en thaï dans le fil de discussion de Twitter :

King Vajiralongkorn spends most of his time in Germany with his concubines living in luxuries while the people of Thailand is facing the economic crisis which got worse than before due to COVID-19. He travels back and forth on Thai airway which is currently in bankruptcy – But with the government's support, it continues to survive *using people's taxes*. Many Thai businessmen, who have been exploiting their workers, support the King's reign, offer their money for the king to spend as he pleases. Thailand's annual fund goes mostly to support the monarch and the rest of the royal family (approx. $641M). This is why the people protest, we are having a crisis, many live in poverty. Yet the king is spending our taxes and abusing his power through the government and the police. We ARE ANGRY! Both the monarchy and the coup need to end! We want real democracy for the people and only for the people. Not dictatorship in a democracy disguise!

Le roi Maha Vajiralongkorn passe la majeure partie de son temps en Allemagne, avec ses concubines, à vivre dans le luxe alors que le peuple thaïlandais est en proie à la crise économique, aggravée par la crise du COVID-19. Il effectue des allers-retours sur la compagnie aérienne thaïlandaise, aujourd'hui en faillite, mais grâce au soutien du gouvernement, il continue de prospérer *en se servant des impôts du peuple*. De nombreux hommes d'affaires thaïlandais, ayant exploité leurs travailleurs, apportent leur soutien à son règne, offrent leur argent au roi qui peut le dépenser à sa guise. Le budget annuel de la Thaïlande est principalement destiné à soutenir financièrement le monarque et le reste de la famille royale (environ 641 millions de dollars). Voilà pourquoi les gens protestent, nous sommes en crise, beaucoup vivent dans la pauvreté. Pourtant, le roi dilapide nos impôts et abuse de son pouvoir, par le biais du gouvernement et de la police. Nous sommes en colère ! La monarchie et le coup d'État devraient tous deux prendre fin ! Nous souhaitons une véritable démocratie pour le peuple et seulement pour le peuple. Pas une dictature sous couvert de démocratie !

La résidence du roi en Allemagne constitue une des principales cibles des critiques :

Des milliers de manifestants sont descendus dans les rues de Thaïlande pour exiger des réformes. Une question clé concerne la présence de leur roi en Bavière, région où il passe le plus clair de son temps.

Des militants comme @act4dem s'interrogent : pourquoi la Thaïlande a-t-elle besoin d'un roi qui vit en Allemagne ?

[description vidéo]
La vidéo d'une durée de 2 minutes, sous-titrée en anglais, montre les manifestations à Bankgok en Thaïlande contrastant avec le quotidien du roi, qui vit en Bavière. Les activistes thaïlandais en Allemagne sont en colère alors que les manifestations grondent dans leur pays d'origine. Plusieurs interviews sont visibles, critiquant les agissements du roi absent. La vidéo se termine sur des manifestants en colère en Thaïlande.

Comme le souligne l'écrivain Tyler Roney, établi à Bangkok, la Thaïlande vit un moment historique propice aux changements politiques :

Selon Tyler Roney, les manifestants thaïlandais cherchent à faire revivre l'histoire de l'héritage démocratique de la Thaïlande. Il en résulte un rapport de force entre les manifestants et les autorités thaïlandaises.

[description image]
L'image montre un plan compact d'une foule immense dans une rue, à la tombée de la nuit. Des habitations et des arbres entourent cette marée humaine.

Soutien de “l'alliance du thé au lait” et des activistes de Hong Kong

Afin de soutenir les manifestants pro-démocratie thaïlandais, le Milk Tea Alliance (Alliance du thé au lait), un réseau d'internautes qui luttent en faveur de la démocratie en Asie du Sud-Est, a sensibilisé les communautés internationales au moyen des hashtags #standwiththailand (aux côtés de la Thaïlande) et #milkteaalliance (alliance du thé au lait), sur différentes plateformes de médias sociaux.

Les manifestations thaïlandaises partagent des similitudes avec les manifestations anti-extradition de Hong Kong menées l'année dernière, et les internautes hongkongais expriment haut et fort leur soutien aux manifestants thaïlandais. L'éminent activiste Joshua Wong a publié une vidéo des manifestations thaïlandaises produite par un Taïwanais né en Thaïlande :

Une vidéo incroyablement émouvante réalisée par un Taïwanais né en Thaïlande, témoignant de l'unité et de la solidarité de nos courageux amis thaïlandais.

Ensemble, nous pouvons surmonter cette épreuve. #MilkTeaAlliance #StandWithThailand #WhatHappensinThailand #ปล่อยเพื่อนเรา#หยุดคุกคามประชาชน

[description vidéo]
La vidéo d'une 1 minute 35, montre l'entraide, la solidarité et la préparation assurée par les manifestants. Divers plans montrent le passage de paquets ou équipements de protection, passés entre les mains des manifestants, en ordre rangé. Les scènes se déroulent de nuit et de jour. Une musique accompagne la vidéo. Des sous-titres sont visibles dans les langues thaïe, anglaise et chinoise.

Nathan Law, un militant hongkongais expatrié, a ainsi écrit :

Soyez bienveillants envers vos concitoyens, ayez foi en la sagesse collective, soyez souples dans vos stratégies, soyez déterminés dans vos actions.
Ne perdez jamais espoir, soyez prudents. #StandWithThailand #BeWater

[description image]
L'image est divisée en quatre parties : plan d'une foule compacte, avec masque de protection faciale ; plan de personnes marchant avec des barrières dans une rue lors d'une manifestation ; plan serré sur des manifestants, portant un carton (de vivres ou autre) dans les mains ; plan serré d'un manifestant s'équipant d'un masque de protection.

Frances Hui, journaliste indépendante installée à Hong Kong, a écrit :

#Thaïlande, nous ne sommes pas là-bas avec vous mais nous vous comprenons au plus profond de nous-mêmes. C'est le moins que je puisse dire, nous vivons cette situation ensemble. Nous sommes à vos côtés, comme vous l'avez fait lorsque nous avions besoin d'un allié. #StandWithThailand #MilkTeaAlliance#หยุดคุกคามประชาชน#ขีดเส้นตายไล่เผด็จการ

[description image]
L'image est divisée en quatre parties : plan de manifestants aspergés par des canons à eau et se protégeant avec des parapluies derrière des barrières ; personnes se maintenant à une barrière alors qu'ils sont aspergés par des canons à eau lors de manifestations ; plan en hauteur des manifestants devant les forces de l'ordre, avec une barrière au centre du plan les séparant ; image d'une personne poussant symboliquement une rangée de policiers. Il se tient devant les policiers posant ses mains sur leur bouclier. Au centre des quatre plans, un texte apparaît, écrit en anglais : “Hongkongers Stand with Thailand” (“Hongkongais aux côtés de la Thaïlande”).

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Global Voices par e-mails

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français.

Non merci, je veux accéder au site