Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Turquie : Commémoration du génocide arménien à Istanbul

[Liens en anglais]

Le 24 avril 2012 marque le 97ème anniversaire du massacre et de la déportation d'environ 1,5 millions d'Arméniens vivant à l'époque dans l'Empire Ottoman. Ces faits sont largement considérés par nombre d'historiens ainsi que par les parlements de plusieurs pays comme s'agissant d'un génocide, et le débat reste aujourd'hui sujet à controverse.

Pourtant, bien que de récentes tentatives visant à normaliser officiellement les relations et résoudre les griefs historiques entre l'Arménie et la Turquie aient vu le jour, la situation change lentement dans d'autres domaines, notamment en ce qui concerne les actions de la société civile.

En effet, au cours des dernières années, il y a eu plus de discussions et de débats publics que jamais dans la société turque, ainsi que dans ses médias, à propos des événements de 1915. Bien que la Turquie rejette encore l'accusation de génocide, ce changement est néanmoins sans précédent, comme le commente un tweet turc.

@Ziya_Meral : Comme la #Turquie a changé en 10 ans. Les journaux sont remplis d'articles reconnaissant clairement 1915 en tant que génocide, les gens organisent des marches commémoratives.

Naturellement, la plupart des actions, en ligne et hors ligne, ont émané des Arméniens de souche en Arménie et de leur large diaspora, dont une majorité est née de la déportation. Si la commémoration organisée à Istambul  était petite, elle n’en fut pas moins poignante. Des commentaires à ce sujet ont été publiés, en turc et en anglais sur Twitter.

@oemoral : @cigdemmater & @hale_akay commentent en direct la commémoration du Génocide Arménien à  #Istambul.

Istanbul

@cigdemmater : Le génocide de 1915 est un crime contre l'humanité #ArmenianGenocide http://pic.twitter.com/E58KFq9O

@hale_akay : Nous nous sommes rassemblés devant le bâtiment où les Arméniens étaient détenus avant d'être forcés à quitter Istambul #ArmenianGenocide http://pic.twitter.com/zFwxKWac

Istanbul

@cigdemmater: L'actuel Musée des Arts turcs et islamiques tenait lieu de prison centrale pendant le génocide arménien #ArmenianGenocide

Une déclaration de l'Association turque des droits de l'homme  (IHD) a également été adressée aux chefs des églises arméniennes en Arménie et au Liban. L'historien britannique d'origine arménienne Ara Sarafian, défenseur de la thèse du génocide, a également pris la parole lors de la commémoration.

Ara Sarafian

@cigdemmater: IHD aciklamasindan sonra tarihci Ara Sarafian,Ermenice bir konusma yapiyor:soykirimin 97.yilini anmak icin bir aradayiz http://pic.twitter.com/ZkEmATyJ

L'historien Ara Sarafian fait un discours en arménien suite à la déclaration de l'IHD (Association des droits de l'homme ):  Nous sommes tous là pour commémorer le 97ème anniversaire du génocide.

Une plus large commémoration s'est tenue plus tard dans la journée sur la Place Taksim à Istambul bien qu'il y ait eu des témoignages de la présence d'une contre-manifestation de nationalistes turcs. Cela mis à part, tout s'est déroulé dans le calme.

Istanbul

Entre temps, des utilisateurs de Facebook et de Twitter ont également partagé une vidéo enregistrée spécialement pour marquer l'anniversaire, comme Unzipped et d'autres l'ont noté.

Une chanson folklorique arménienne (‘Au Lever du Jour’, compilée par Arusyak Sahakian), arrangée par Ayşe Tütüncü, pianiste/musicienne célèbre de la Turquie […], et interprétée par 42 musiciens turcs. En souvenir du 24 avril.

@GizemYarbil: Une chanson populaire arménienne, Aravodun Temin: Au lever du jour, In memoriam #April24 http://vimeo.com/40639618

Bir anonim Ermeni gelin türküsünü (Aravodun Temin: Sabaha Karşı, derleyen: Arusyak Sahakyan) Ayşe Tütüncü düzenledi, 42 müzisyen biraraya gelip çaldı. 24 Nisan kurbanları anısına…

Une chanson folklorique arménienne (Aravodun Temin: ‘Au Lever du Jour’, compilée par Arusyak Sahakian), arrangée par Ayşe T

La section commentaires est fermée

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site