Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

L'appétit de l'Asie orientale pour les anguilles menace l'espèce d'extinction

Au Japon, l'été est la saison de l'anguille.

Lors des journées étouffantes du milieu de l'été, entre la mi-juillet et le début du mois d'août, il est de coutume de manger une assiette d’unagi kabayaki dorée au grill, ou anguille grillée. Ce mets populaire est supposé aider les gens à rester en bonne santé pendant la saison chaude.

Mais la tradition est maintenant en danger. L'envolée de la demande de civelles, autrefois considérées comme un mets raffiné, pousse les pêcheurs à épuiser leur population provoquant une flambée des prix. Plusieurs pays d'Asie orientale, dont le Japon, ont proposé des idées sur la manière de préserver l'anguille sauvage, mais il n'y a eu jusqu'à présent, aucune mesure concrète pour inverser la tendance.

Ida Tetsuji, chroniqueur pour Nippon.com, un site japonais d'actualités, a décrit comment la production d'anguilles a été multipliée par quatre au cours des dernières décennies pour répondre à la hausse de la consommation d'anguilles :

La production d'anguilles au Japon s'est maintenue aux environs de 40 000 tonnes par an jusqu'au milieu des années 1980. Sont venues s'y ajouter les importations en provenance de Taïwan, qui oscillaient entre 25 000 et 40 000 tonnes. […] En 2000, les importations de produits dérivés de l'anguille en provenance de Chine et de Taïwan ont atteint le chiffre record de 130 000 tonnes, et le volume des ventes nationales a augmenté de près de 160 000 tonnes, un autre record. Il s'agissait presque du double du volume des ventes 15 ans plus tôt.

Specially cooked eels in Japan. Photo from ysishikawa.

Plat typique d'anguilles au Japon. Photo de ysishikawa (CC: AT).

On pense à tort que les civelles puissent être élevées pour faire face à l'augmentation de la demande. Or, l'anguille est un poisson catadrome, ce qui signifie qu'elle passe une partie de son cycle de vie en eau douce et l'autre partie en milieu marin. Dans la mesure où il n'y a actuellement aucune méthode pour produire des larves d'anguille, les pêcheurs doivent capturer les civelles sauvages au moment où elles entrent dans la rivière pour remonter le courant, afin de les élever dans des bassins.

Dès lors, sans moyen de reconstituer les stocks d'anguilles pour faire face à cette demande, le nombre de civelles capturées par les pêcheurs ces dernières années, ne cesse de baisser. “Dogfamily”, journaliste indépendant pour le portail taïwanais d'actualités citoyennes, Newsmarket, a dénoncé [chinois, zh] cette réalité le 18 mars 2013 :

過去亞洲一年日本鰻苗捕獲量接近100噸,但近4年產量急遽下滑,2010-2012的產量遽降為41、35、26噸;以台灣為例,過去一年有20噸,但2010-2012僅剩4、4、2噸,今年(2013)約1.5噸。

Le nombre de civelles d'anguilles japonaises a considérablement diminué au cours des quatre dernières années, passant d'une moyenne annuelle de 100 tonnes à 41, 35, puis 26 tonnes sur la période de 2010-2012. Prenez Taïwan par exemple, les pêcheurs taïwanais avaient l'habitude de capturer 20 tonnes de civelles par an (soit 20 pour cent des civelles attrapées parmi les pays le long du courant de Kuroshio), mais le nombre total a respectivement chuté à 4, puis à nouveau à 4 et finalement à 2 tonnes entre 2010-2012. Cette année (2013), le nombre est d'environ 1,5 tonne.
Total eel production. Figure from the TRAFFIC report written by Vicki Crook.

Production total d'anguilles. Chiffres du rapport de TRAFFIC rédigé par Vicki Crook.

Ce qui a eu pour conséquence, la montée en flèche du prix des civelles comme l'a souligné Dogfamily [zh] :

幾年前,鰻苗1尾10元[…]今(2012)年的平均價達到180元/尾。以每公斤6000尾來換算,一公斤的鰻苗要價108萬,接近黃金的市價。即使價格如此驚人,但因為捕撈量嚴重不足,苗戶的收入還是下降。

Il y a plusieurs années, le prix de vente d'une civelle était de 10 dollars taïwanais (0.34 dollar US). […] Cette année (2012), une civelle est vendue en moyenne pour 108 dollars taïwanais (3,62 dollars US). Depuis, 6000 civelles, soit environ un kilogramme, sont vendues à 1 080 000 dollars taïwanais le kilo (36 249 dollars US). C'est proche du prix de l'or. Néanmoins, malgré ce prix exorbitant, le revenu des pêcheurs diminue car la quantité de civelles capturées est insignifiante.

La pénurie de l'offre a abouti à des activités de contrebande, a expliqué Dogfamily [zh] :

即使台灣經濟部已訂定3月31日前鰻苗禁止出口,但在日方出價高的誘惑力之下,苗商仍透過各種管道以走私的方式將苗輸出至日本。去年12月間,桃園機場就查獲以行李箱攜帶20,000萬尾鰻魚苗走私的案件。根據業者私下透露,1月15日前捕獲的鰻苗,幾乎是100%供應到日本。

Bien que le ministère des Affaires économiques de Taïwan ait mis en place des règlements pour interdire l'exportation de civelles avant le 31 mars, les marchands taïwanais trouvent toujours le moyen d'introduire clandestinement des civelles au Japon, car le prix défini par les négociants japonais est bien trop tentant. En décembre dernier, 20 000 civelles ont ainsi été découvertes dans des valises à l'aéroport international Taïwan Taoyuan. Selon des informations obtenues lors de conversations privées avec les marchands taïwanais, près de 100 pour cent des civelles attrapées avant le 15 janvier ont été vendues au Japon.

Les anguilles européennes ont déjà été inscrites sur la liste de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d'extinction (CITES) en juin 2007. En début d'année, les États-Unis ont envisagé soumettre une proposition à CITES pour un régulation du commerce international sur les prises d'anguilles. Dans le même temps, en février dernier, le ministère japonais de l'Environnement inscrivait également l'anguille japonaise comme une espèce en danger d'extinction sur sa liste rouge des espèces de poissons d'eau douce et d'eau saumâtre en voie de disparition. Cependant, cette mesure n'est juridiquement pas contraignante.

En réaction à la pression pour la préservation de l'anguille, plusieurs pays d'Asie orientale, dont le Japon, la Chine, Taïwan et la Corée, ont organisé des conférences et différentes procédures de préservation ont été proposées, comprenant la réhabilitation de l'environnement naturel de l'anguille, des restrictions sur l'exportation, et un lâcher d'anguilles adultes dans les rivières.

Production of different species of eels. Figure from the TRAFFIC report written by Vicki Crook.

Production des différentes espèces d'anguilles. Chiffres du rapport de TRAFFIC rédigé par Vicki Crook.

Toutefois, avec un marché offrant autant de débouchés, les marchands d'anguilles continueront à trouver de nouveaux moyens pour se remplir les poches. En effet, les marchands japonais se sont déjà tournés vers les anguilles africaines comme alternative,a révélé Dogfamily [zh] :

美國意圖將鰻魚列入貿易保護名單的舉動使得日本相當緊張,開始尋找替代的鰻魚來源,最近觸角伸向馬達加斯加的養殖業者,將購買非洲鰻來因應日本鰻價格節節升高以及美洲鰻前途未明的情況。

L'intention des Américains d'inscrire les anguilles sur la liste de CITES inquiète particulièrement les Japonais, et ils ont commencé à trouver une autre source possible d'approvisionnement. Ils ont récemment pris contact avec les éleveurs d'anguilles à Madagascar et comptent acheter des anguilles africaines afin d'éviter l'embellie des prix et se préparer à l'éventuelle interdiction de pêcher les anguilles américaines.

Au même moment, l'ONG internationale TRAFFIC, le réseau de surveillance du commerce de la faune et de la flore sauvages, s'est aperçue que les Philippines ont commencé à exporter une quantité importante d'anguilles japonaises et d'anguilles de Luzon, une espèce nouvellement découverte, hors de leurs frontières :

En juillet (2012), des enquêtes de TRAFFIC ont découvert près de 50 annonces commerciales aux Philippines offrant des alevins d'anguilles et des civelles en vente en ligne via la plateforme d'échanges B2B (commerce interentreprises), Alibaba.com. Plusieurs vendeurs affirmaient pouvoir fournir à l'exportation des centaines de kilos de civelles de différentes espèces chaque mois.

Amount of caught eels. Figure from the TRAFFIC report written by Vicki Crook.

Quantité d'anguilles capturées. Chiffres du rapport de TRAFFIC rédigé par Vicki Crook.

Pour rompre le cycle de l'offre et de la demande, certains Japonais ont commencé des campagnes d'information des consommateurs pour réduire la consommation d'anguilles. Ida Tetsuji a écrit sur Nippon.com :

Les consommateurs et les distributeurs d'anguilles portent également une part considérable de responsabilité dans cette situation. En raison de l'entrée non viable des quantités importantes des importations, les anguilles, autrefois considérées comme un aliment de luxe, sont devenues un produit bon marché vendu en vrac dans les magasins de proximité et les supermarchés […] « Nous devons saisir cette opportunité pour réformer le commerce d’anguilles en délaissant le modèle de « la quantité avant la qualité » d’une activité intensive à faible rentabilité pour privilégier l’approche de « la qualité sur la quantité. » Autrement, les stocks vont s'appauvrir encore plus sérieusement, et nous sommes susceptibles de sombrer dans une spirale descendante dans laquelle les consommateurs se lassent des anguilles de mauvaise qualité et arrêtent de les acheter, provoquant une nouvelle baisse des profits de l'industrie de l'anguille et fragilisant l'activité dans son ensemble.

Tirrano, un blogueur japonais de Decent Point, pensait[ja] que malgré la gravité du problème, la solution était plutôt simple :

どうしたらよいか、激減した原因の反対のことをすることなら簡単に始められそうです。つまり、不必要の多くのウナギを食べないこと、安いからといってウナギを食べないことです。日本の消費量がとてつもなく多すぎるのです。それを30年前ぐらいに激減させればいい。それには、スーパーなどの特売にある、それほどおいしくはない、ウナギを無理して食べないことです。

Ce que nous devrions faire pour éviter l'effondrement dramatique de la population d'anguilles japonaises est en réalité assez simple. En fait, nous devrions manger des anguilles que si c'est nécessaire, et nous ne devrions pas manger ces anguilles bon marché. La consommation d'anguilles au Japon est trop élevée. Si la quantité d'anguilles consommées peut être réduite à ce qu'elle était il y a 30 ans, les conditions seront meilleures. Autrement dit, nous ne devrions pas manger des anguilles juste parce qu'il y a une super promo au supermarché.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site