Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Le nouveau député ougandais est une pop star qui dénonçait les problèmes sociaux dans ses chansons.

Bobi Wine à l'un de ses rassemblements. Photographie : avec l'aimable autorisation de la page Facebook officielle de Bobi Wine.

À l'issue d'une campagne électorale très médiatisée qui a même culminé dans son arrestation, le célèbre chanteur pop ougandais Robert Kyagulanyi Ssentamu, connu sous le nom de Bobi Wine, est officiellement devenu un politicien.

Wine n'est pas un débutant du militantisme : sa musique cible les problèmes de justice sociales depuis un moment. Mais chanter sur le thème des questions politiques ne suffisait plus. Le 29 juin, il est finalement passé du côté des législateurs en se faisant élire au parlement lors d'une élection partielle pour la circonscription de Kyadondo Est avec 75 % des voies.

Il a commencé à chanter sur la justice sociale en 2005. Pendant les élections générales de 2016, il refusa de participer à une chanson rendant hommage à, et faisant campagne pour, le président en exercice Museveni, en poste depuis trente ans. De nombreux musiciens célèbres y ont participé.

L'une de ses chansons les plus populaires, “Ghetto”, parle de la brutalité de la police envers les habitants des bidonvilles de Kampala et des services insuffisants qui leur sont fournis.

Wine se surnomme “le président du ghetto” et “Omubanda Wakabaka”, qui peut se traduire approximativement par “la star de la troupe du roi”. Il est le cinquième membre de la communauté artistique du pays à entrer en politique, sur les traces d'Ali Ndawula Wowoto, Sulaiman Madada, Judith Babirye and Kato Lubwama, tous aujourd'hui députés.

Sa campagne fut caractérisée par de la musique : un grand nombre de musiciens, d'animateurs de radio et de présentateurs de télévision ont utilisé leurs comptes sur les médias sociaux pour promouvoir son message auprès de l'électorat au moyen du mot-clic #BikwaseKyagulanyi (“Remettez-vous en à Kyagulanyi”).

Il fut même arrêté pendant son dernier rassemblement, sous le prétexte qu'il tenait son meeting au mauvais endroit, près de là où le président Museveni faisait campagne pour son propre candidat. La vidéo ci-dessous, filmée par la chaîne locale NTV Uganda, le montre se faire emmener par la police. Il plaide avec les officiers, leur expliquant qu'il se bat pour les droits des citoyens.

Malgré cela, il remporta l'élection haut la main avec 25.659 voix, contre le candidat du parti au pouvoir (le NRM) Sitenda Sebalu, qui en obtint seulement 4.556. Sa plate-forme centrée sur le chômage et les autres problèmes qui affectent les jeunes, dont Wine estime qu'ils ont une image déformée, a recueilli un soutien considérable.

À l'annonce de sa victoire, il envoya un message sur Twitter à ses 28.000 abonnés comme quoi un profond changement était survenu dans la politique électorale ougandaise :

LE PEUPLE A PARLÉ.
Ce 29 juin marque un point tournant dans la politique de notre pays ! L'histoire…

Les Ougandais se sont rendus sur les médias sociaux pour féliciter le célèbre artiste de 35 ans. Ses sympathisants incluent des politiciens, des musiciens et des citoyens ordinaires.

Quelques heures avant que la commission électorale annonce les résultats, la Secrétaire générale du NRM Justine Lumumba a twitté ce message de félicitations :

Félicitations aux citoyens de Kyandondo Est, félicitations à @BobiWineOmuband Kyagulanyi Robert Sentamu.

Kizza-Besigye, arrivé second aux dernières présidentielles de 2016, a également applaudi la victoire de Bobi Wine. Kizza-Besigye n'avait cependant pas fait campagne pour lui, car son parti avait soutenu un autre candidat :

Raz de marée en faveur de Bobi Wine. Félicitations – Pouvoir au peuple !! C'est pour cette raison que les gens de Wakiso n'ont pas eu le droit de voter en 2016.

L'artiste Jose Chameleone félicita lui aussi Bobi Wine :

When we believe, We Achieve.
Congrats to Hon. Robert Kyagulanyi,Family,Friends and Kyadondo East for the remarkable victory .
Leaders are chosen by God.So, May he guide you as you deliver Kyadondo East to the promised Land.

Quand on y croit, on peut y arriver.
Félicitations à l'honorable Robert Kyagulanyi, famille, amis et Kyadondon Est pour cette remarquable victoire.
Les leaders sont choisis par Dieu. Donc puisse-t-il vous guider quand vous emmenerez Kyandondo vers la Terre promise.

Les musiciens Radio et Weasel ont remercié Bobi Wine pour ses efforts de donner une voix aux pauvres à travers sa musique et maintenant sa politique :

You Have Brought The Ghetto UpTown. Congrats Broda Bobi Wine

Vous avez amené le ghetto dans les quartiers chics. Félicitations frère Bobi Wine.

Dans le passé, Bobi Wine fut également célèbre pour sa consommation de marijuana et pour sa bagarre avec le musicien Bebe Cool. Les électeurs de Kyadondo Est furent pourtant prêts à fermer les yeux et à l'élire au Parlement. Le défi pour lui consiste maintenant à aller de l'avant et à travailler dur pour rattraper ses compagnons députés en poste depuis déjà plus d'un an, et de se montrer à la hauteur des attentes des citoyens qu'il représente et du pays tout entier.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site