Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Du Kenya à l'Éthiopie, ces hommes ont reçu des “plans” d'inspiration divine pour façonner des grottes

Les grottes de Dunbar, dans le sud de l'Éthiopie, ont été creusées à mains nues par Mohammed Yiso Banatah. Il avait reçu l'ordre d'Allah de créer des chapelles de mariage souterraines. Photo de Amanda Leigh Lichtenstein, reproduite avec autorisation.

[Sauf mention contraire, tous les liens renvoient vers des pages en anglais, ndlt]

Le 26 décembre 2019, la chaîne de télévision BBC Swahili a diffusé une vidéo présentant Francisco Ouma, un ancien de la ville de Busia, dans l'ouest du Kenya, qui a reçu un message de Dieu lui intimant de creuser une grotte. Le message lui est apparu sous la forme d'une carte qu'il a reçue par le truchement de ses rêves. Depuis février 1967, Francisco Ouma a respecté la carte divine transmise dans son rêve. Aujourd'hui, sa grotte dispose de plus de 24 pièces.

Copie d'écran de Francisco Ouma. Ce dernier a reçu un message de Dieu pour tailler une grotte de 24 pièces, sur la BBC Swahili / Instagram.

Tout au long de l'histoire, beaucoup ont mis en doute la véracité de l'intervention divine à travers les rêves, remettant même en question la santé mentale et la stabilité de la personne. Mais depuis des millénaires, les prophètes de l'islam, du judaïsme et du christianisme ont tous attesté des messages de Dieu transmis par voie onirique.

“Dieu m'a offert quelque chose qui ressemble à un plan”, a confié Francisco Ouma à la chaîne BBC Swahili. “Puis, quand j'ai creusé, j'ai respecté le plan. Ce n'était pas juste cela, lorsque je creusais, mieux valait continuer à creuser coûte que coûte.”

À l'aide d'une simple charrue et de ses deux mains, Francisco Ouma a essuyé des revers, se heurtant à des pierres qui l'empêchaient de creuser. Il a finalement découvert le bon emplacement pour révéler la carte des grottes de Dieu, gravée dans son esprit.

Dans une des pièces, il y a une roche sur laquelle sont inscrites les paroles de Jésus. “C'est Jésus-Christ qui m'a transmis cette information”, a dit Francisco Ouma, “et il me l'a expliquée comme il l'avait fait avec Moïse”. Francisco Ouma considère qu'il est porteur d'une nouvelle alliance entre Dieu et l'humanité.

“La deuxième étape est proche. C'est la première phase de notre promesse. La seconde se prépare. Je ne peux pas me prononcer aujourd'hui avec certitude sur ce que ce sera car, si je l'annonce, je risque de trahir l'humanité. C'est pourquoi j'attendrai que le message soit définitivement transmis”, a confié Francisco Ouma à la BBC Swahili.

View this post on Instagram

Ni pango lenye vyumba 24.

A post shared by BBC News Swahili (@bbcswahili) on

La vidéo de la chaîne BBC Swahili a été visionnée près de 50 000 fois, et a engrangé plus de 100 commentaires. Bien que quelques personnes aient émis des doutes sur la stabilité mentale de ceux qui prétendent recevoir des messages de Dieu par le truchement des rêves, y compris un professeur cité dans la vidéo, de nombreux commentaires ont encouragé les croyants à se tenir à l'écoute des messages tranmis via les rêves.

Un utilisateur d'Instagram a écrit [sw]:

Mimi watu kama hawa huwa nawaamini sana kuliko wanaotujaza Kwenye nyumba za Ibaada na Michango isiyoisha kwa Maneno ya Matumaini, Miaka 52 mtu anachimba tu kama angekuwa hana Akili ndugu zake na Serikali hawakumuona? Hajaomba hata msaada wa greda au pesa ya kuweka vibarua hupaswi kuihukukumu Nafsi yake.

Pour ma part, des personnes comme celles-ci, en général j'ai confiance en elles, beaucoup plus que celles qui nous abreuvent de messages d'espoir non stop dans les lieux de culte.  Cela fait 52 ans que cette personne creuse – s'il n'avait pas toute sa tête, sa communauté ou le gouvernement ne l'auraient-ils pas remarqué ? Il n'a même pas sollicité l'aide d'un tractopelle, ni de dons d'argent pour son labeur. Nous ne devrions pas juger cette personne.

Mohammed Yiso Banatah en 2012 explique les dix rêves par lesquels Allah lui a ordonné de creuser des chapelles de mariage souterraines. Photo d'Amanda Leigh Lichtenstein, utilisée avec permission.

Les chapelles souterraines de mariage en Éthiopie

Dans le sud de l'Éthiopie, il existe un témoignage similaire d'un ancien, du nom de Mohammed Yiso Banatah, qui a déclaré en 2012 avoir reçu la visite d'Allah il y a 33 ans dans une série de dix rêves. Dans ces rêves, il a reçu des consignes explicites pour créer des grottes souterraines qui serviraient de chapelles de mariage.

Connues sous le nom de “Dunbar Caves”, ces chapelles élaborées sont situées sur la propriété de Mohammed Yiso Banatah, en bordure de route, à mi-chemin entre Hawassa et Shashamene.

Mohammed Yiso Banatah raconte que c'est dans son troisième rêve que le plan de ces grottes de chapelle fut gravé dans sa conscience.

Vous pouvez retrouver ici mon récit détaillé de la séquence du rêve de Mohammed Yiso Banatah et la raison qui l'a incité à se lancer dans ce qui allait devenir l'œuvre de sa vie :

In his final dream, the tenth one in a series back in 1979, a man appeared in his dream who took Mohammed to a small tree on his property and pointed to its roots. The man showed him exactly where to start digging and told him that his life would depend on it. At midnight, he saw visions of gold. Surroundings up close appeared far away and objects farthest away were pulled up close to him. He was told where, when, and how to begin digging and the next day, when he woke up, he began to dig into the earth with his bare hands.

En 1979, dans son dernier rêve, le dixième d'une série, un homme est apparu et a conduit Mohammed Yiso Banatah à un petit arbre sur sa propriété en lui désignant ses racines. L'homme lui indiqua exactement où commencer à creuser et lui annonça que sa vie en dépendrait. À minuit, il a aperçu des étendues d'or. Les environs immédiats sont apparus très éloignés et les objets les plus lointains ont été ramenés près de lui. On lui a expliqué où, quand et comment commencer à creuser et le lendemain, à son réveil, il a entrepris de travailler la terre à mains nues.

Ces grottes, inondées de soleil, constituent en quelque sorte une attraction touristique où les gens descendent, moyennant une modeste somme d'argent, pour goûter le calme et la tranquillité à au moins quatre mètres sous terre. Certains couples y ont même organisé des cérémonies de mariage.

The architectural genius of these spaces reveals the finery and steadiness of Mohammed’s hand – he’s spent careful hours carving, smoothing, cutting, digging, and designing an intricate series of archways, cosy nooks and hidden rooms within rooms, some that have been furnished with soft mattresses and simple earth-slab shelves, while others are stark and cool with tiny, rounded windows flooding through with secret rays of sunlight appearing out of nowhere.

Le génie architectural de ces espaces révèle la finesse et la constance de la main de Mohammed Yiso Banatah – il a passé des heures à sculpter, lisser, couper, creuser et concevoir une série complexe d'arcs, des espaces douillets et des espaces cachés à l'intérieur des pièces, certains ayant été aménagés avec des matelas moelleux et de simples étagères en dalles de terre, tandis que d'autres sont sobres et frais avec de minuscules fenêtres arrondies noyées par les rayons furtifs du soleil jaillissant de nulle part.

Les grottes ont véhiculé une profonde symbolique spirituelle et métaphorique tout au long de l'histoire.

Une sourate entière appelée “Al Kahf” [fr] (La caverne) figure dans le Coran. Elle reprend un conte populaire chrétien intitulé Les Sept Dormants d'Éphèse, dans lequel des jeunes, persécutés pour leurs convictions, ont fui leur ville pour trouver refuge dans une grotte où ils se sont endormis.

Quand ils se sont réveillés puis revenus chez eux, ils ont constaté que la ville entière était désormais devenue croyante.

2 commentaires

  • Guy Non

    Bonjour,

    Je ne lirai plus Globalvoices: publier un “article” comme celui-ci, simple délire de fanatique religieux – non merci; lire de la propagande de sectes pernicieuses – non merci; aider à propager les mensonges de la terreur religieuse – non merci.

    A jamais, Globalvoices.

    • C’est dommage de nous boycotter seulement parce que vous n’êtes pas d’accord avec ce qu’a écrit un auteur. Pourtant, la caractéristique de Global Voices est de publier des articles authentiques basés sur des faits réels. Et c’est ce qu’a fait Amanda Liechtenstein.

      J’espère que vous allez revenir sur votre décision.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site