Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Égypte : Depuis quand l'Arabie saoudite est-elle devenue un exemple pour la Suisse?

Dimanche 29 novembre, les électeurs suisses ont approuvé l'interdiction de construire des minarets au-dessus des futures mosquées par 57,5 pour cent des suffrages, ouvrant la voie à un amendement de la Constitution. Le référendum concernera la construction de nouveaux minarets (pas des mosquées) et ne concerne pas les quatre minarets qui existent déjà en Suisse. Jillian York a déjà présenté les premières réactions du monde arabe et de la blogosphère musulmane. L'interdiction continue à créer des tensions parmi les partisans du oui et ceux qui s'y opposent.

La blogueuse Mona ElTahawy demande à la Suisse et aux autres pays européens attirés par la droite [en anglais] :

Depuis quand l'Arabie saoudite est-elle devenue votre modèle ?

Avant même que 57,5 pour cent des électeurs suisses ne décident d'interdire la construction de minarets par les musulmans, il était évident que l'image même de la Suisse comme terre de tolérance était pleine de trous, comme ses fromages. Quand le Parti populaire (SVP) de droite est arrivé au pouvoir en 2007, il avait utilisé une affiche montrant une chèvre blanche jetant  une chèvre noire hors d'un drapeau suisse . Ce n'était pas une référence au mouton noir rebelle – cette droite ne fait pas dans les gentillesses – mais de couleur de peau et d'étrangers.

Les affiches du parti SVP publiées avant le dimanche du référendum montraient des femmes voilées de pied en cap, debout face à des minarets à l'allure phallique. Un tel racisme a précédé et alimenté la bigoterie qu'il a empoisonné le référendum.

Encore ulcérée par la politisation des minarets, Mona  ElTahawy poursuit :

Les minarets servent à appeler les fidèles à la prière et non à recruter des militants pour les groupes politiques islamistes. Si le parti SVP trouve ces appels trop bruyants, je voudrais le voir essayer de bâillonner les cloches des églises

Elle espère la chose suivante :

Si les Suisses voulaient prouver au monde leur indépendance de jugement et leur cohérence, au lieu d'interdire la construction de nouveaux minarets, ils auraient pu, simplement, voter pour avoir les produits les plus typiquement suisses, à savoir, les montres et horloges, fixées sur chaque nouveau minaret – voir la photo. Ce pourrait être une belle architecture, avec un objet pratique pouvant être utile à tout le monde, impossible à confondre avec des “missiles musulmans”!

Nawara Negm fustige la bigoterie [du côté égyptien] :

المنافقين في الدرك الاسفل من النار ما يجيش واحد يعمل عبيط على حرق تلات بيوت في سنة ونص على ناس بتصلي ولما يسمع عن منع المآذن في سويسرا يلطم ويصوت
Les hypocrites seront condamnés au plus profond de l'enfer ! Voici un homme qui s'est montré aveugle à l'incendie de trois maisons qui brûlaient parce que des chrétiens y priaient [en Égypte]  et qui crie maintenant au loup parce que les Suisses ont interdit les minarets !

Nawara rappelle à ceux qui, en Égypte, invitent à la tolérance maintenant, leur intolérance passée  :

انا عايزة اسمع رأي الناس اللي بتقول ان المسيحيين في مصر “مستفزين” وسهنات ومية من تحت تبن ونفسهم يرجعوا مصر مسيحية وبناء على كده فمنعهم من بناء كنائس وحرقهم ده “رد فعل” طبيعي لاستفزازاتهم المستمرة! …. انا عايزة اعرف رأي اللي بيبرر منع دور عباداتهم وحرق بيوتهم فعلا بقى في منع المآذن، مجرد المآذن، لا هدوا جامع ولا منعوا بناء جامع، بس منظر المئذنة مضايقهم، يا ترى إيه رأيهم دلوقت؟
Je voudrais entendre ceux qui trouvent les Égyptiens chrétiens provocateurs, sournois et malhonnêtes. Ceux qui les accusent de conspiration pour transformer l'Égypte en un pays chrétien et justifient ainsi le fait d'incendier leurs maisons et de les empêcher de construire des églises. Je veux vraiment entendre ce que ce genre de personnes ont à dire sur l'interdiction de la construction de minarets – je parle seulement de minarets ! Pas des mosquées !
Dans son billet, Mona ElTahawy aborde aussi ce sujet [en anglais] :

Le grand mufti d'Égypte, par exemple, a dénoncé l'attaque comme une “violation de la liberté de croyance”. J'aimerais bien le prendre plus au sérieux, s'il avait dénoncé dans des termes similaires les difficultés que les Chrétiens [d'Égypte] rencontrent pour la construction d'églises dans son pays. Ils doivent obtenir des permis même pour une simple restauration.

L'année dernière, la première église catholique – sans croix ni cloche ni clocher — a été ouverte au Qatar, laissant l'Arabie saoudite le dernier et unique pays du Golfe persique à interdire la construction d'édifices à usage de lieux de cultes pour les non-musulmans. En Arabie saoudite, la situation est difficile même pour les Musulmans qui n'adhèrent pas à la secte wahabite ultra-ortodoxe ; par exemple, les Chiites subissent la discrimination quotidiennement.

La bigoterie doit être condamnée où qu'elle soit.

Le blog Muslims against Sharia (Musulmans contre la charia) trouve la déclaration du Président lybien, Kadhafi [en anglais] ridicule.  Celui-ci a dit : “L'interdiction de construire des minarets favorise les attaques de al-Qaida.”

Ce qui laisse croire que toutes les attaques du terrorisme djihadiste doivent être une réponse à une forme de provocation (réelle ou imaginaire) de la part des non-musulmans : après tout, ceux qui en font l'apologie continuent à nous dire que le djihad “défensif” est justifié, avec ou sans calife.

Le dictateur à la chevelure ondulée continue en disant : ” Je pense que personne dans le monde musulman n'autorisera la construction d'églises [chrétiennes].”

C'est ironique, naturellement, puisque : 1) c'est comme si  le monde musulman avait accueilli jusqu'à présent la construction d'églises [chrétienne] ou autres lieux de culte à bras ouverts et 2) les restrictions sur la construction de bâtiments destinés à des cultes non-musulmans trouvent leurs fondements dans le Pacte d'Oumar [en français], qui a fourni les exemples plus évidents d'oppression contre les non-musulmans, de multiples manières. Au fait, l'interdiction des minarets [en Suisse] ne limite pas la pratique du culte ni la construction de mosquées.

Quant à Shokeir, il cherche des signes qui témoignent du raz-le-bol des symboles islamiques dans les pays occidentaux [en arabe]:

الغرب بدأ يضيق بالإسلام ومايرمز له ، فتلك دولة ترفض النقاب وأخرى ترفض الحجاب في هيئات بعينها ، وتلك تدافع عن صور مسيئة ، وتلك ترحب بأفلام تسيئ للقرآن ، وأخيرا أخرى تضيق برؤية المآذن بعدما منعت من قبل رفع صوت الآذان
L'Occident est fatigué de l'Islam et de tous ses symboles ; ici, il y a un pays qui interdit le niqab, et là, c'est un autre qui interdit le hijab. Cet autre défend des images offensantes ou accueille des films qui blasphèment le Coran. Et maintenant, ça : après avoir réduit au silence les appels à la prière, ils interdisent tout simplement les minarets.

Hassan El Helali, de son côté, est satisfait, et explique dans un des commentaires sur son billet [en arabe]:

مبروك لسويسرا، و”هارد لك” للجماعات، إياها، التي تتعيش وتتكسب من تجارة الدين من المنظومة البدوية، وتتباكى على الحريات المسفوحة في ربوع أوروبا، وكأن البلاد التي فروا منها “تشرشر” الحريات منها “شرشرة”، وعلى “أبو موزة”. وإذا كانت أوروبا مستبدة ولا تحترم الأديان فلم لا يطلبوا اللجوء السياسي والإنساني في إمارة المحاكم الإسلامية في الصومال، وهناك سيتعرفون جيداً على معنى الحرية على أكمل وجه.
Félicitations aux Suisses ! Pas de veine pour “ces” groupes radicaux qui vivent de la commercialisation de la religion cultivée dans leur organisation tribale. Ces groupes qui crient à la violation des droits des musulmans qui vivent en Europe, comme si leurs pays de naissance – les pays qu'ils ont fuis – étaient des exemples de tolérance. Bien ! Si l'Europe est coupable de bigoterie, pourquoi ne demandent-ils pas l'asile dans une colonie islamique en Somalie ? C'est là qu'ils apprendraient la véritable signification de la liberté.

1 commentaire

  • camille

    j aimerais bien comprendre comment le grand mufti d egypte s indigne et a dénoncé l interdiction de construire des minarets en suisse comme une violation contre la liberté de croyance . Alors , je lui demanderais de bien vouloir regarder ce qui se passe pour les millions de chrétiens qui vivent en egypte un enfer d intolérance, de discriminations et bien sur, pour ces chretiens , il n est pas question d obtenir les memes droits que les musulmans ,
    Alors avant de crier à l injustice, le grand mufti d egypte ferait mieux de réfléchir sur le sort piteux et malheureux de tous ces chretiens . SI LES DROITS DE L HOMME INTERESSENT VRAIMENT LES MUSULMANS ALORS IL FAUT COMMENCER PAR BIEN TRAITER TOUS LES CHRETIENS D ORIENT ET MOYEN ORIENT > et NOUS POURRONS ALORS AVOIR UN VRAI DIALOGUE DE JUSTICE DE TOLERANCE ET D AMOUR ENTRE LES COMMAUTES CAR C EST LE RESPECT MUTUEL QUI NOUS MENERA VERS UNE VRAIE APPLICATION DES DROITS DE L HOMME.

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site