Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Les manifestations à Ferguson concernent en réalité la Russie, et voici pourquoi

Image de hans peter meyer sur Flickr CC BY-NC-SA 2.0.

Image de hans peter meyer sur Flickr CC BY-NC-SA 2.0.

(Sauf mention contraire, les liens de ce post sont en anglais.)

Lundi en fin de journée, le grand jury du compté de St. Louis a pris la décision de ne pas inculper Darren Wilson, l'agent de police de Ferguson, dans le Missouri, qui a tué l'adolescent Michael Brown en août dernier. La décision controversée et la situation qui en découle à Ferguson a alimenté de nombreuses discussions sur les réseaux sociaux aux États-Unis – et il s'avère que les Russes ont également leur mot à dire.  

La décision du jury signifie qu'aucune charge ne sera retenue contre Wilson, bien que l'enquête sur l'affaire soit toujours en cours. Même si la décision n'a pas surpris, elle a provoqué une consternation et une indignation générales, des Américains ont manifesté dans de nombreuses villes et nombreux sont ceux qui ont exprimé leur mécontentement via les mots-clics  #blacklivesmatter, #FergusonDecision et #JusticeforMikeBrown (les vies noires comptent, décision de Ferguson, Justice pour Mike Brown) .

Lorsqu'ils ont appris la nouvelle, les utilisateurs de RuNet ont aussi donné leur avis sur la tournure des événements à Ferguson. 

Je viens juste de vérifier, #Ferguson et son équivalent en cyrillique, Фергюсон, font tendance sur le Twitter russe. Le monde regarde.

Ma timeline n'est qu'incendies, pillages, et manifestations. Le grand jury a reconnu le policier de Ferguson non coupable.

Sur les réseaux sociaux, les Russes ne se sont pas souciés des détails de la décision prise par le grand jury. Beaucoup, tel l'opposant Alexeï Navalny, ont juste dit que l'agent de police, Wilson, n'a pas été reconnu coupable, alors qu'en réalité le jury a décidé de ne pas l'inculper, ce qui implique qu'il n'y aura ni procès ni mise en accusation à ce stade.

Au lieu de cela, les internautes de RuNet se sont emparés du mécontentement constant, et ont rapidement fait des comparaisons entre les manifestations de Ferguson et le conflit persistant entre la Russie et l'Ukraine. Retweets d'articles de presse et commentaires plus sérieux ont été noyés dans des flots de posts où les Russes ont exercé leur esprit, en empruntant fortement aux memes existants ainsi qu'aux stéréotypes.  

Comme précédemment (FR), les Russes n'ont pas manqué l'occasion pour critiquer les États-Unis pour leurs manquements à la démocratie, à la justice et aux droits de l'Homme. Il y a également eu quelques tentatives de plaisanterie sur des problèmes raciaux, comme le mot-clic #Афромайдан (#Afromaidan) (RU) qui a été repris de nombreuses fois sur Twitter pour montrer que beaucoup voient dans les mouvements africains-américains un écho aux manifestations de la place Maïdan et aux insurrections “séparatistes” en Ukraine. 

Personnalité médiatique provocatrice sur ruNet, Anton Korobkov-Zemlyansky s'est empressé de démontrer des parallèles entre la crise ukrainienne et certaines décisions soutenues par les États-Unis en Ukraine.

Est-ce qu'Obama a annoncé l'ATO [operation anti-terroriste] ? Ou revient-il de le faire à Hillary après qu'il aura été destitué et envoyé à Rostov-sur-le-Don ?

Korobkov-Zemlyansky se moque aussi du meme populaire du “convoi humanitaire russe“.

Le premier convoi humanitaire est en route pour Ferguson.

Poussant plus loin la comparaison entre les manifestants de Ferguson et les rebelles pro-Russes et leurs intentions séparatistes en Ukraine, un internaute est parti du meme durable au sujet du chef rebelle Igor Strelkov et son incroyable habilité à être toujours au bon endroit au bon moment (fût-ce avec l'aide de Photoshop). 

MPR (République Polpulare du Missouri). Strelkov est déjà sur place !

Bien évidemment, la question des sanctions a également été abordée.

En relation avec les événements à Ferguson, nous pensons qu'il est nécessaire d'imposer des sanctions à l'élite politique américaine. 

Faisant allusion à la réponse excessive de la police, d'autres internautes ont comparé les troubles de Ferguson avec les manifestations de la place  Bolotnaya en Russie. Le blogueur pro-Kremlin Stanislav Apetyan pense cependant qu'il y a des différences flagrantes dans le comportement de la police. 

On raconte que le 6 mai à Bolotnaya la police avait seulement des matraques et des boucliers, alors qu'à Ferguson elle a immédiatement déployé balles en caoutchouc et gaz lacrymogènes. Tout va bien.

Un autre utilisateur de Twitter remarque que les ennuis de ceux qui rapportaient sur les manifestations ne plaidaient pas non plus pour Ferguson.  

En quoi Ferguson diffère de Bolotnaya : un homme faisant du live-streaming s'est fait voler son smartphone. 

Au même moment, il y avait bon nombre de comparaisons ironiques émises depuis l'autre côté du spectre politique russe, avec des internautes applicant les mêmes clichés et stéréotypes utilisés habituellement par la propagande russe et les agents du gouvernement pour commenter les événements en Ukraine. 

J'espère que Sourkov [conseiller du président Poutine] et Pavlovski [analyste politique, ex-conseiller du président] qui s'ennuyait tellement sur Facebook, se sont déjà envolés pour Ferguson pour soutenir le peuple libre d'Amérique ?

Lavrov [Ministre des Affaires étrangères] s'est empressé de voler vers les États-Unis, dans le but de soutenir les manifestants pacifiques avec du sarrasin…

Les médias étatiques russes accusent souvent les États-Unis de favoriser secrètement la dissidence en Ukraine et en Russie, et la Pussy Riot Nadia Tolokonnikova se pose également la question du financement.  

Je me demande quelles bourses ont financé l'organisation des manifestations à New York, Ferguson, et Chicago?

Les Pussy Riot, qui vivent actuellement à New York, ont rejoint la nuit dernière le mouvement s'opposant à la violence policière : 

Puisque nous sommes maintenant à NY nous avons participé à un grand rassemblement contre la violence policière !

 
Le tir de barrage de blagues en tous genre sur Ferguson dans les réseaux sociaux a poussé trop loin pour certains internautes, qui en dénoncent le mauvais goût.

Je veux une option pour couper tous les tweets en russe sur Ferguson.

Cependant, au-delà des grosses blagues et des parallèles ridicules, il est intéressant de voir à quel point les internautes russes sont convaincus que les événements de Ferguson sont un reflet de la situation en Russie et en Ukraine, où la Russie joue un rôle majeur. Que les événements soient locaux ou d'outremer, l'optique de la consommation de l'information en Russie est toujours aussi auto-centrée. 

1 commentaire

  • joseph

    “Cependant, au-delà des grosses blagues et des parallèles ridicules, il est intéressant de voir à quel point les internautes russes sont convaincus que les événements de Ferguson sont un reflet de la situation en Russie et en Ukraine, où la Russie joue un rôle majeur. Que les événements soient locaux ou d’outremer, l’optique de la consommation de l’information en Russie est toujours aussi auto-centrée. ”

    … Ou alors, l’auteur de cet article n’a aucun humour ni aucune notion du 2ème degré.. Possibité non dénuée de toute probabilité…

Ajouter un commentaire

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
Non merci, je veux accéder au site