Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

La ‘leçon’ de gouvernance des Africains à Donald Trump après ses propos sur les ‘pays de merde’

Les dirigeants africains au 4e Forum sur la réduction des risques des catastrophes. Photo : UNISDR (Stratégie internationale de prévention des catastrophes de l'ONU).

Le 11 janvier, le président des États-Unis Donald Trump a traité de “pays de merde” (ou littéralement, “trous à merde”, shithole) Haïti, le Salvador, et quelques pays africains, lors d'une réunion bipartisane sur l'immigration dans le Bureau ovale de la Maison Blanche. Selon les élus présents, Trump a dit :

Pourquoi on a tous ces gens de pays de merde qui viennent ici ?

L'indigne saillie du président étasunien a immédiatement déclenché une condamnation mondiale, y compris les réactions étonnamment humoristiques des internautes africains, qui ont trouvé dans le propos de Trump une occasion d'exprimer leurs griefs sur l'absence de bonne gouvernance dans bon nombre de leurs pays respectifs.

Rupert Colville, le porte-parole du Haut-Commissariat de l'ONU aux droits de l'homme, a qualifié le propos de “raciste” :

These are shocking and shameful comments from the President of the United States. There is no other word one can use but ‘racist’… You cannot dismiss entire countries and continents as ‘shitholes’, whose entire populations, who are not white, are therefore not welcome…It’s about opening the door to humanity’s worst side, about validating and encouraging racism and xenophobia that will potentially disrupt and destroy lives of many people.

il s'agit de commentaires choquants et honteux de la part du président américain. il n'y a pas d'autre mot pour qualifier cela que raciste’… On ne peut pas rejeter des pays et continents entiers comme étant des ‘pays de merde’, dont les populations entières, parce que non blanches, ne sont pas les bienvenues… C'est ouvrir la porte au pire aspect de l'humanité, valider et encourager le racisme et la xénophobie avec le potentiel de bouleverser et détruire les vies de beaucoup de gens.

Le gouvernement du Botswana a “convoqué l'ambassadeur des États-Unis pour lui exprimer son mécontentement des propos attribués au président des États-Unis Donald Trump:”

COMMUNIQUE DE PRESSE Le Botswana condamne les propos du Président Trump

Trump a tenté d'atténuer les effets de sa remarque en la niant, expliquant que c'était “une invention des Dems [les Démocrates]” :

Je n'ai jamais rien dit de désobligeant sur les Haïtiens, à part que Haïti est, à l'évidence, un pays très pauvre et troublé. Jamais dit “Sortez-les”. Une invention des Dems. J'ai une merveilleuse relation avec les Haïtiens. Il faudra probablement enregistrer les réunions à l'avenir – malheureusement, aucune confiance !

Les internautes africains ont réagi au quart de tour aux propos de Trump. Sans pour autant étayer leur conviction, certains estiment que la déclaration de Trump est une mise en cause des gouvernements de nombreux pays africains.

James Propa, contributeur ougandais de Global Voices, écrit :

Pourquoi ça vous dérange tous que @realDonaldTrump traite nos pays de “pays de merde”? Tout d'abord, nous avons échoué à devenir pleinement autonomes. Nous dépendons de leurs financements, ils ne nous respectent donc pas. Nous devons commencer à penser par nous-mêmes. Souffrons avec le peu que nous avons et construisons pour grandir.

C'est un sentiment analogue qu'exprime Ugo Agbaji, un Nigérian :

Le Nigéria est un pays De MERDE à cause de ses dirigeants. Je ne peux qu'être d'accord avec Trump, que je déteste en général. Monsieur Trump, veuillez rappeler au Nigeria que c'est un mays de merde dont les dirigeants doivent ramasser leur merde.

L'internaute kényan Daniel Makaya a fustigé la corruption et les dirigeants incompétents en Afrique :

L'Afrique, en particulier la partie sub-saharienne dirigée par des hypocrites, comme l'Afrique du Sud, le Nigeria et le Kenya, est un grand trou à merde. Les gouvernements baisent leurs peuples et 75 % des recettes de l’État vont dans les poches des politiciens qui ont des relations. L'Afrique avec ses dirigeants actuels ne peut pas s'aligner

Le Nigérian Kelvin Odanz est direct :

Les Nigérians qui vivent au Nigeria savent que le Nigeria est un pays de merde. Ils font la queue devant les ambassades chaque semaine pour mendier leur fuite.
Les Nigérians qui ont réussi à fuir et leurs comparses panafricains (ceux qui vivent loin du pays de merde) sont ceux qui sont outrés que Donald Trump ait appelé le Nigeria un pays de merde.

Le tweet de son compatriote Onye Nkuzi évoque l'absence de justice au Nigeria pour les personnes tuées par des gardiens de troupeaux le jour de l'An dans l’État de Benue :

Désolés, on vient d'enterrer 73 jeunes hommes, femmes et enfants innocents dans l’État de Benue au Nigeria

On a donc plus important à faire que de s'occuper des remarques méprisantes de Trump.

Mais oui, le Nigeria est un pays de merde. Le reste de l'Afrique, je ne sais pas – je n'en sais pas assez pour en parler.

Steve Biko a accusé la politique tribale en Afrique :

D'après Trump, l'Afrique est est trou à merde avec des infrastructures médiocres, la faim et un mauvais leadership.
Voilà ce qu'on a quand nous autres Africains élisons des dirigeants sur la base de nos lignes tribales.On se retrouve avec des clowns qui n'ont pas de programmes pour rendre l'Afrique indépendante par elle-même.

Le Ghanéen Seraphic Herbsman conseille aux Africains d'épargner leur indignation et de travailler à “inverser leur situation” :

L'Afrique est un trou à merde. Ne vous indignez pas. Canalisez cette énergie pour être patriotes et inverser notre situation.

Il y a pourtant des Africains que les propos de Trump ont enragés. Ms. Nawande déclare hardiment que “Trump est un président de merde” :

OUI l'Afrique et ses pays ont leurs problèmes… on ne le conteste pas.. mais l'insulte et l'irrespect total par le pays même qui les a dépouillés de leurs ressources dépasse tout. TRUMP EST UN ‘PRÉSIDENT DE MERDE’. POINT FINAL.

Nyaguthii wa Muriuki commente l'ignorance qu'ont les Américains de l'Afrique :

Le président US est un représenant typique de la mentalité américaine. On est en 2018 et ils continuent à utiliser une photo d'enfant mourant de faim prise il y a des années 0.00000000000000000000001% de la population africaine et enseignent [avec] à l'Amérique à quoi ressemble l'Afrique je suppose

Didi Angela rappelle une fois de plus au monde que l'Afrique est un continent, pas un pays :

Ce président appelle l'Afrique un pays de merde ? Quelqu'un pourrait lui dire que l'Afrique est un continent, et que les immigrants africains sont l'un des groupes les plus éduqués de ce pays, ce président est un raciste et un ignorant putain.

Gege, un Nigérian au Royaume-Uni, fait la leçon au président des États-Unis sur la dignité de sa fonction :

Moralité, humilité et compassion. C'est ça, les qualités d'un grand dirigeant.

C'est vrai que le Nigeria est un enfer pour beaucoup. C'est aussi incroyablement grossier de la part de Trump de décrier les conditions de vie des pauvres en Afrique.

Cet homme profane la présidence des Etats-Unis par son comportement rustre.

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site