Toutes les langues dans lesquelles nous traduisons les articles de Global Voices, pour rendre accessibles à tous les médias citoyens du monde entier

En savoir plus Lingua  »

Afrique: Projets de Blogues, Investissements et Esprit d’Entreprise

Dans notre premier billet sur les blogueurs d’entreprise de l'Afrique nous avons parlé des blogueurs de l’Afrique se concentrant sur les affaires. Dans ce deuxième billet, nous allons seulement nous concentrer sur quelques blogues.

En plus d’écrire sur la mode et les divertissements, J Kofi Annan explore des sujets généraux d'affaires tels que les dirigeants et fondateurs d’entreprise en Afrique dans son blogue, Annansi Chronicles.

Un de ses récents billets s’intitule “Les milliardaires Africains sur la liste 2006 de Forbes” Ce billet est au sujet des entrepreneurs de l'Afrique qui étaient sur la liste 2006 des milliardaires de Forbes (pour être sur la liste, il faut avoir des actifs s’élevant au moins à $1 milliards). Avant de lire son billet, je savais seulement qu’il y avait environ trois milliardaires africains qui avaient réussi par les affaires- Aliko Dangote du Nigeria et Kase Lawal également du Nigéria et Al Almoudi de l'Arabie Saoudite (la personne noire la plus riche du monde avec $ 8 milliards.), par l'Ethiopie.

Le billet de Kofi prouve que même si les entrepreneurs Africains sont souvent confrontés à des défis très uniques et intimidants, il est toujours tout à fait possible de réaliser le succès démesuré en affaires en tant qu'entrepreneur en Afrique. Voici ce que M. Annan écrit:

… Forbes Magazine a fait sortir son classement annuel des gens les plus riches du monde. Le répertoire inclut le rang, le nom, le pays d’origine, l’age s’il est connu, la richesse en milliards de dollar et la source de l’argent. L’étude qui est à la base du classement a commencé au début de 2006 et a terminé le 9 fév. 2007. La liste montre comment le ETATS-UNIS déclinent, les russes émergent, et garder les affaires dans la famille est la grande manière de maintenir la richesse. J’ai classé le rang, le nom, le pays de citoyenneté, l’âge, la valeur nette ($1mil), et l’industrie des Africains qui sont sur la liste ci-dessous. Si quelqu’un a n’importe de ces gens dans leur Rolodex branche-moi. J’espère voir certains d'entre vous sur la liste à l'avenir.

Les Africains qui sont sur la liste:
#62, Naguib Sawiris, Egypte, 52, $10.0, Communications (Telecom)
#158 Onsi Sawiris, Egypte, 77, $5.0, Construction
#158 Nicky Oppenheimer & famille, Afrique du Sud, 61, $5.0, Mines/Bois de sciage (DeBeers)
#194 Johann Rupert & famille, Afrique du Sud, 56, $4.3, Ventes au détail (biens luxueux)
#226 Nassef Sawiris, Egypte, NA, $3.9, Génie Civil/Construction
#432 Donald Gordon, Afrique du Sud, 76, $2.2, Assurances
#664 Samih Sawiris, Egypte, 50 , $1.5, Service (Hôtels)…”

Son autre récent billet “Minding my business” est également intéressant car il montre le sens croissant de l'esprit d'entreprise parmi les Africains. Le titre m'a immédiatement rappelé “Père Riche, Père Pauvre” de Robert Kiyosaki. Kiyosaki préconise la propriété d'affaires comme étape nécessaire vers la liberté financière.

Kofi écrit au sujet de sa propre compagnie de vêtements et de mode, Annansi Clothing. Ce qui rend ce billet particulièrement intéressant est que M. Annan raconte en long et en large ce que cela coûte pour être un fashion designer réussi et puis il finit la discussion en précisant la pertinence des entrepreneurs africains :

“… je vous le dis, diriger votre propre compagnie de vêtements n'est pas aussi facile qu'il le semble, et le faire rien que par vous-même n'est certainement pas la meilleure façon de procéder, c’est pourquoi j'ai résolu d’avoir une équipe d'internes. Au cours des années j'ai vu beaucoup de designers se faire dévorer en morceaux en tenant une marque de vêtements par eux-mêmes, et je ne veux certainement pas être une statistique. Je pense davantage à créer des modèles, et à me connecter aux nombreuses personnes qui “comprennent” la direction que j'essaye de prendre, beaucoup de personnes créatrices négligent le coté affaires. Nous sommes habituellement attirés par l'industrie de mode en raison des “lumières, appareils photo, de l'image d'action” qu’elle projette, mais l'industrie est fortement complexe et elle prend beaucoup plus que le talent pour se développer en elle-même. Ainsi tandis que j'aime avoir connaissance et écrire au sujet de ce qui se passe dans la communauté africaine progressive, je pense qu'il est également important de jouer un rôle actif, et pour le faire, mes affaires doivent rester intactes. Je ne veux jamais être cette personne qui se plaint et critique les décisions des autres sans passer par le processus moi-même. Et rien ne forme votre perception davantage que quand vous vous mettez à la place de quelqu'un d’autre pour comprendre la raison pour laquelle il prend certaines décisions. Naturellement ceci vaut directement pour les critiques des étrangers des Africains et des affaires africaines… “

Un autre blogue que je voudrais vous présenter vient d'Ouganda, par le Danemark. C'est un blogue de groupe appelé Les Objectifs de Développement du Millénaire.

J’ai écrit au sujet de C4-World récemment:

C4-world est en train d’établir une plateforme en ligne, MyC4, qui permettra aux compagnies à travers l'Afrique de générer des prêts et des investissements de portefeuille de la communauté globale… La plateforme permettra aux gens de partout dans le monde qui ouvrent des comptes d'investissement consolidés en ligne de participer aux enchères (ils feront l’offre du montant et du taux d'intérêt qu'ils souhaitent gagner) pour financer les demandes d’emprunt postées par les entrepreneurs et les PMEs.

Dans son billet, A day to celebrate!, Tim Vang décrit les réactions venant de diverses compagnies et porte-paroles de compagnie au Danemark, qui ont assisté à un atelier sur l’investissement Africain de C4-World dans le double but de revenus et d'aide à la l’éradication de la pauvreté en Afrique.

Il écrit:

“…Entre 150 et 200 personnes ont assisté à l'atelier et j'étais chanceux d’être l'un des orateurs. À la fin de mon introduction de MyC4, l'organisateur, Karina Hviid a remis le TOUT PREMIER acompte de MyC4-builder en valeur 15 x DKK 1.000 (approximativement USD 2.500) – chacune des 15 compagnies aura leur propre compte MyC4 à partir de mai. Aucune des compagnies n’a des relations d’affaires avec l'Afrique, AUJOURD'HUI. Pourtant ils sont ouverts à apprendre et conviennent également que la pauvreté devrait avoir une FIN…”

Nous finirons le rassemblement de cette semaine avec un blogue Sud-Africain d'affaires, Viva Startups. Viva Startups a un billet au sujet de l’avènement des concessions en Afrique du Sud:

Il semble que plus que jamais de plus en plus de personnes choisissent l'option de concession en commençant dans les affaires. Avec des statistiques montrant un accroissement de 49% dans le nombre de concessions disponibles au cours des deux dernières années, il est évident que la promesse d'un modèle à prix réduit prouvé pour créer l’affaire de vos rêves soit attrayante.

Correction: Dans mon premier billet j’ai indiqué que Money Talk a été écrit par Tosin. Money Talk est un blogue de groupe et Tosin est l'administrateur du blogue.

Autrement, j'espère que vous avez apprécié le rassemblement de cette semaine et nous sommes impatients de connaître vos pensées. Le monde écoute.
Benin

Commentez

Merci de... S'identifier »

Règles de modération des commentaires

  • Tous les commentaires sont modérés. N'envoyez pas plus d'une fois votre commentaire. Il pourrait être pris pour un spam par notre anti-virus.
  • Traitez les autres avec respect. Les commentaires contenant des incitations à la haine, des obscénités et des attaques nominatives contre des personnes ne seront pas approuvés.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français
* = required field
Non merci, je veux accéder au site