Abdoulaye Bah · janvier, 2021

Guinéen, retraité des Nations Unies, anime un forum en ligne pour l'Association des victimes du Camp Boiro et de tous les camps de concentration en Guinée où 50 000 victimes innocentes ont péri sous le régime dictatorial de Sékou Touré. Langues apprises : français, italien, anglais, espagnol, serbo-croate, allemand, peulh de Guinée (langue maternelle).

Contacter Abdoulaye Bah

Dernières publications de Abdoulaye Bah de janvier, 2021

La contestation gronde contre l'«apartheid médical» israélien pendant la pandémie

Israël laisse complètement de côté les Palestiniens des territoires occupés dans sa campagne de vaccination COVID-19 très réussie.

Confinement jusqu'à l’étouffement : comment les mesures anti-COVID19 ont débordé sur les droits numériques au Zimbabwe

Les mesures prises pour lutter contre le COVID-19 ont eu des implications profondes sur les droits numériques et la liberté des médias au Zimbabwe.

Ouganda : Blackout des réseaux sociaux, violente répression de l'opposition avant les élections présidentielles

Ce n'est pas la première fois que le gouvernement de M. Museveni bloque Internet ou réprime la liberté d'expression en ligne.

L'effondrement de l'emblématique Maison des Merveilles porte les Zanzibaris à s'interroger sur le sort du patrimoine culturel

Le bâtiment, vestige du patrimoine culturel et de l'histoire omanaise de Zanzibar, était en cours de réhabilitation dans le cadre d'un projet estimé à 6 millions de dollars.

Le Conseil de sécurité de l'ONU met fin à ses rapports sur le Burundi, mais les observateurs des droits restent préoccupés

De nombreux Burundais se sont montrés sceptiques quant à cette évolution et les membres de l'opposition sont déçus.

Une nouvelle taxe sur les appareils mobiles menace l'inclusion numérique en République démocratique du Congo

Les critiques craignent que la nouvelle taxe n'inverse la tendance à la croissance de l'utilisation des appareils mobiles et ne menace la liberté d'expression.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site