Abdoulaye Bah · avril, 2021

Guinéen, retraité des Nations Unies, anime un forum en ligne pour l'Association des victimes du Camp Boiro et de tous les camps de concentration en Guinée où 50 000 victimes innocentes ont péri sous le régime dictatorial de Sékou Touré. Langues apprises : français, italien, anglais, espagnol, serbo-croate, allemand, peulh de Guinée (langue maternelle).

Contacter Abdoulaye Bah

Dernières publications de Abdoulaye Bah de avril, 2021

Dix ans après l'échec du “printemps” de Bahreïn, les détenus politiques restent en prison

Avec les manifestations locales et la pression internationale croissante, les autorités bahreïnies sont appelées à alléger la pression sur les centres de détention en libérant des détenus politiques.

Le combat d'un couple namibien pour ramener à la maison ses jumelles nées d'une mère porteuse

L'affaire est devenue un symbole de la lutte de la communauté LGBTQ+ de Namibie pour l'égalité des droits

Des militants kényans intimidés alors que des citoyens irrités manifestent en ligne contre les prêts du FMI

En utilisant les hashtags #StopLoaningKenya et #StopGivingKenyaLoans, les Kenyans ont exprimé leur frustration à l’égard FMI pour avoir approuvé une dette supplémentaire pour financer une réponse au COVID-19.

Après le président Magufuli, la Tanzanie révisera-t-elle ses réglementations répressives sur les contenus en ligne? 

Avec un nouveau président assermenté, le gouvernement révisera-t-il ces lois répressives ?

Une nouvelle attaque à Cabo Delgado au Mozambique fait des dizaines de morts et provoque l’évacuation de la ville

L'attaque était proche du site de la plus grande opération de traitement de gaz naturel d'Afrique et les échanges de tirs entre militaires et assaillants se poursuivent.

Un militant sud-africain des bidonvilles remporte le prix Per Anger 2021

Une cabane sans eau, sans électricité et sans installations sanitaires ne vaut pas la peine d’être appelée maison.

L'occasion manquée de la Gambie pour la réforme des droits numériques

Les Gambiens nourrissaient de grands espoirs de réformes des droits numériques sous le président Adama Barrow. Mais le projet de constitution n'a pas tenu sa promesse.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site