· avril, 2012

Billets sur Afrique du Nord et Moyen-Orient de avril, 2012

Tunisie : “Avenue ta9ra”, les livres descendent dans la rue

  16/04/2012

Dans une période très agitée à Tunis, un nouvel évènement se prépare, appelé "L'avenue ta9ra", ou "Lecture sur l'avenue". Le projet est de faire descendre les Tunisiens sur l'Avenue Habib Bourguiba, l'artère la plus symbolique de la capitale, pour participer à une séance de lecture publique collective.

Egypte : La candidature à la présidentielle d'Omar Suleiman, homme fort de Moubarak, est invalidée

  15/04/2012

Le 6 avril, Omar Suleiman, ancien chef de services secrets et vice-président sous Moubarak, a annoncé sa candidature à l'élection présidentielle. Le 13 avril, des dizaines de milliers de manifestants se sont réunis à nouveau sur la Place Tahrir pour protester contre la candidature de Suleiman. Puis, lors d'un coup de théâtre, aujourd'hui 14 avril, il a été annoncé que Suleiman faisait partie de dix candidats dont la candidature était invalidée.

Syrie : Safana Baqleh, la “Harpiste de la liberté”, arrêtée à Damas

  15/04/2012

Quand Rima Dali a été arrêtée le 9 avril à Damas pour avoir déployé une bannière où l'on pouvait lire "Arrêtez la tuerie. Nous voulons construire un pays pour tous les Syriens", Safana Baqleh a été la première personne qui s'est précipitée pour la défendre Elle a été également arrêtée. On ne connait pas le lieu de sa détention. Ses amis se mobilisent.

Bahreïn : Les vidéos de Ahmed Ismaël, citoyen reporter assassiné le 31 mars

Advox  15/04/2012

Le Grand prix de Formule 1 aura bien lieu à Bahreïn le 22 avril prochain. Et ce, malgré les violentes répressions des manifestations, la cybercensure, des disparitions et meurtres inexpliqués. Yusur Al Bahrani demande au gouvernement de Bahreïn des explications sur la mort suspecte d'un jeune vidéaste amateur qui filmait la révolte des Bahreïni, Ahmed Ismaël.

Tunisie : Matraques et lacrymogènes contre une manifestation de chômeurs

  09/04/2012

Le 7 avril 2012, le syndicat des diplômés chômeurs a organisé une manifestation dans le centre de Tunis. Lorsque les manifestants ont tenté d'enfreindre l'interdiction des rassemblements sur l'avenue Habib Bourguiba, la principale artère de la capitale, la police a actionné gaz lacrymogènes et matraques pour les disperser.

Je m'abonne à la lettre d'information de Global Voices en Français

Non merci, je veux accéder au site